Témoignage de Serge

Comme papa et maman vous vous êtes mariés un 18 de mai. Je m'en souviens comme si c'était hier de la réception sur la rue St-Augustin à Victo (pas loin de l'unique Raymond Roy). Me semble Irène que tu y as chanté « Les feuilles mortes... »

J'ai une autre image de toi quand tu étais encore à la maison. J'étais petit gars et je suis dans le cadre de porte de votre chambre de filles et tu ajustes ton maquillage et ton chapeau haut-de-forme pour une sortie costumée. Des boîtes à oeufs en bois surplombées d'un miroir vous servent alors de vanité.

Évidemment, j'entends maman raconter plus d'une fois, comment elle a eu la force de te ramasser lors de ton accident devant la maison.

Somme toute, pour finir, je dirais que je la trouvais bien belle ma grande soeur et je la trouve encore belle. Ya un gars qui l'a trouvée pas pire pantoute et qui doit se dire qu'à chaque printemps c'est toujours le 18 de mai. Salut Jacques et longue vie tous les deux. Je vous embrasse.

Continuez à projeter cette image du parcours harmonieux. C'est bien ça que vous m'avez inspiré, si je résume trop vite ma pensée devant le déroulement de votre histoire d'amour sur l'écran de cinéma qu'Hollywood n'a pas encore achetée.

Serge XXXXXXXXXXX

TÉMOIGNAGES